naturelogalop

Planète verte, Corps sain, Home Made.


3 Commentaires

Bulles O Naturel – Une bulle de douceur pour la peau!

L’avis de ma belle Ambassadrice Hindi sur le savon de la gamme sensitive « Bulles O Naturel » !
Naturel O Galop est très fière ❤

Beauty, Hand-Made et Compagnie

bulles-o-naturel2

Un savon ultra doux adapté aux peaux les plus délicates!

Découvrez le Bulles O Naturel!

View original post 420 mots de plus

Publicités

~ Mon amour pour les savons ~

Poster un commentaire

Bonjour Toi,
Je partage l’article de « Aux Folies de la Vie », la gentille correspondante du journal qui est venue rencontrer Naturel O Galop et la chouette blogueuse 🙂 Elle nous parle de son Amour pour les savons, mais des savons faits à Froid bien entendu 😉 Ah si tout le monde pouvait aimer les savons, il y aurait bien moins de soucis de peau et notre planète ne s’en porterait que mieux 🙂
Restez Branchés car ma petite baguette m’a dit que quelque chose se préparait pour les abonnés au blog de Naturel O Galop ❤
A Bientôt et n'oubliez pas : Chasser le Naturel, il revient O Galop 😀

Aux folies de la vie

img_8759 Ma petite collection du moment, mes préférés sont les 3 en boîtes derrière (Naturel O Galop, et La Savonnerie de Paris

Je vais essayer de ne pas être trop bavarde dans cet article car je vais vous perdre mais à chaque fois que je parle de quelque chose que j’aime (ou pas d’ailleurs ^^), je parle beaucoup. Et aujourd’hui, je vais vous parler de mon amour pour les savons, une histoire qui dure depuis toujours…

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que ma peau est très réactive aux gels douche de commerce et aux gels douche en général d’ailleurs. Il a bien fallu trouver une solution et c’est là que l’histoire a commencé, j’ai acheté mon 1er savon au lait d’ânesse pendant mes vacances dans ma famille à l’Ile de Ré et depuis c’est l’amour fou! C’est  le seul format que ma peau tolère et qui…

View original post 636 mots de plus

This gallery contains 9 photos


3 Commentaires

Naturel O Galop: savons artisanaux (interview)!

Voici l’article rédigé par la correspondante du journal qui était venue rencontrer Naturel O Galop et qui est aussi une très chouette blogueuse ^_^
Je vous invite à découvrir son blog et ce très bel article qui me touche beaucoup ❤
Merci beaucoup !

Aux folies de la vie

Vous n’imaginerez pas mon étonnement et ma joie quand je me suis rendue compte qu’une savonnerie avait ouverte à deux pas de chez moi. Si vous me connaissez et vous me suivez depuis un petit moment, vous savez que moi et les savons c’est une grande histoire d’amour depuis 23 ans =) (ce sera sans doute le sujet d’un prochain article d’ailleurs)

Et si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’ai rencontré Julia Mestre, la savonnière dans le cadre d’un article que j’ai écrit pour le journal (pour lequel je travaille en plus du reste pour les personnes qui viennent d’arriver ^^ ).

Donc d’une pierre de coup, en plus de mon article pour le journal, j’ai aussi voulu vous présenter Julia et ses savons sur le blog car j’ai beaucoup aimé cette interview et j’ai passé un agréable moment à ses côtés.

14459076_10206872872531400_1577121938_n


Comment cette passion…

View original post 723 mots de plus


22 Commentaires

Savon « Végétal Land »

Koukou toi,

Aujourd’hui je viens te présenter mon dernier savon parce que je l’aime beaucoup ! Oui oui, tu m’as bien entendu : je l’aime beaucoup !
Ceux qui me connaissent savent que je suis un brin perfectionniste et que de ce fait, j’ai la fâcheuse tendance à ne jamais (ou presque ^^) être pleinement satisfaite 😀
Mais celui là bah j’en suis contente 😀


Par contre, je ne vais pas partager la recette de façon précise car elle est secrète 😀
Mais tu peux retrouver mon article sur ma façon de formuler mes recettes ICI
Le but de cet article est de t’expliquer comment j’ai réalisé le marbrage car beaucoup m’ont demandé comment j’avais fait 🙂


D’ailleurs, au passage, j’ai toujours l’intention de me faire filmer pendant la réalisation d’un savon marbré au cintre et au topping décoré à la douille comme certaines me l’ont demandé aussi…
Je devais le faire cet été avec mon meilleur ami mais devine quoi ?
Il a fait beau en Bretagne ! Non je mens pas 😀
Du coup bah on a profité du beau temps 😉 Mais si je te jure !!!

Allez zou c’est partit !

***La Recette***

Huile de Ricin = 20%
Je mets souvent 15% de ricin sans aucun soucis, ni pour démouler, ni pour couper le lendemain, donc j’ai voulu tester à 20% pour voir 😀
Par contre, pense bien à équilibrer ta recette en huiles et beurres solides 😉
Cette huile, ma favorite en SAF, apporte beaucoup de bulles et de crémeux et aussi, énormément de douceur !

Beurre de Karité
Huile de Colza (je t’aime d’Amour)
Beurre de Cacao
Huile de Coco
Huile de Babassu

Réduction de soude = 8%
Surgraissage Additionnel = 2% avec de l’huile de Colza.

Fragrances : Figue et Goyave + Souffle tropical de chez La Folie des Senteurs Of course !
Une tuerie ce mélange ! Je suis fan de figue goyave c’est l’une de mes favorites !
Et au passage, les nouveautés de la rentrée sont arrivées et je peux te dire que thé bergamote est une pure tuerie !!! J’ai hâte de sentir les autres 😀

Micas : Or, Marron Glacé, Désert, Vert Enchanté de chez LFDS aussi 🙂


Un petit rappel pour ne pas faire de mal hein :
Le dioxyde de Titane contenu dans les micas LFDS, ainsi que le dioxyde de titane seul, ne contiennent pas de nanoparticules !
C’est la taille des particules qui en font, ou non, la dangerosité ! 😉
Les micas contiennent naturellement de l’oxyde de titane qui est ensuite transformé en Dioxyde de titane pour que la couleur soit plus intensément réfléchie.
Plus d’infos à ce sujet par LA

Et pour la petite info en plus, sache que les crèmes solaires non Bio contiennent toutes du dioxyde de titane avec des nanoparticules contrairement aux solaires Bio qui eux contiennent du « sans nanoparticules ».
La différence ?
La crème solaire Bio va te laisser des traces blanches peu esthétiques qu’on se le dise, mais c’est justement là toute la différence !
Cela signifie que les particules sont grosses et ne pénètrent pas complètement les barrières cutanées alors qu’une crème solaire non Bio va pénétrer de suite et ne pas laisser de traces blanches…
Les particules sont nanométriques et pénètrent donc très facilement les couches de la peau.

J’espère qu’après cela, tu ne diras plus que les micas ne sont pas naturels 😀
Attention cependant à certains micas (pas chez LFDS qui sont tous 100% micas naturels 😉 ) qui sont parfois couplés avec des colorants synthétiques 😉

Voilà donc pour cette petite parenthèse 😀

Passons maintenant au marbrage 😀


***Le Marbrage***

HAhahaha Comment j’ai fait ??
Et bien écoute, c’est vraiment d’une simplicité enfantine !


La base du marbrage est le fameux « Taiwan Circling » ou « Lotus »(Vidéo par ICI )

Seulement je n’ai pas utilisé de séparateurs comme cela se fait normalement et qui donne un motif bien net avec des couleurs bien définies à leur place 😉

J’ai voulu voir ce que ça donnerait si je coulais les pâtes colorées à la nawak 😀
J’aime lorsque les marbrages sont diffus et c’est pour ça que d’une façon générale, je suis fan des marbrages au cintre 🙂
J’aime que les couleurs explosent partout et j’apprécie moins quand c’est net, stricte… 😉


Du coup, j’ai versé de la pâte marron pour commencer sur environ 2 cms.
Puis j’ai pris du vert que j’ai versé un peu partout, en faisant des allés retours, en mettant mon pichet en hauteur (un peu comme pour une goutte de lune 😉 )
Ensuite j’ai fait pareil avec le « or », puis j’ai remis du marron, puis un peu de « désert » par ici, du vert encore par là, et cela jusqu’en haut de mon CoprAdoré (oui j’aime mon coprah d’amour ❤ )
Jusqu’ici tu vois, rien de compliqué au contraire !! 😀

Après cela bah tu prends ta baguette magique et tu réalises le taiwan et enfin, tu « circling » 😀


Je te conseille de prendre une baguette assez grosse, pas toute fine, et d’espacer tes va et viens parce que s’ils sont trop fins et trop serrés, tu n’auras pas le même rendu 😉

Je m’en suis aperçue avec mon savon Lotus vert et rose que tu as sans doute vu sur ma page FaceBook et les photos du Lotus ICI

D’ailleurs, promis, j’en referai un tout net comme celui-là 😉

Et pour finir, n’oublie pas que ce type de marbrage nécessite une découpe à l’horizontale hein 😉 lol
D’ailleurs, j’ai mis le lien de cette vidéo en particulier car elle montre bien le sens de la découpe 🙂

J’aime beaucoup le rendu de ce marbrage car aucune tranche n’est pareille ^_^
Et toi, t’en dis quoi ?


Voilà tu sais tout, j’espère que tu as tout bien compris, mais si toutefois ça n’était pas le cas, n’hésite pas à me poser tes questions 🙂
Et si tu tentes ce marbrage, file moi des fotos hein 😀
Allez je file, mais reste branchée, je reviens très vite car « Chasser le Naturel, il revient O Galop » .

Bizouille :*


145 Commentaires

Comment je formule mes recettes de savon ?

Koukou Toi 🙂

Aujourd’hui un petit article un peu particulier 🙂
Je vais te parler de MA façon perso de formuler une recette de savon en fonction de tout ce que j’ai pu constater avec mes savons « tests » .
Je dis « perso » car nous avons toutes une façon de faire différente, des attentes différentes, des exigences différentes, une peau différente etc…
Je ne dis donc pas que j’ai LA bonne méthode, mais LA méthode qui ME correspond 😉
Alors c’est parti ma choupette, chope tes lunettes et installe toi confortablement parce que j’avoue c’est un peu long :p

Alcide Bava, je te vois venir avec tes gros sabots là 😀 mdr Moi aussi je t’adore tu sais ? :p

Pour commencer, je ne me sers que du calculateur « SoapCalc » .
Si tu es sur Chrome, tu peux l’avoir en Français 😉 Oui Oui !
Pour ça, il te suffit d’aller dans « Paramètre », puis « Afficher les paramètres les paramètres avancés ».

parametre avances

Ensuite, tu trouveras ceci :

parametre

Une fois cela mis en place, tu verras dans ta barre d’adresse ces « petits carrés », à côté de « l’étoile favori » sur lesquels tu n’auras plus qu’à cliquer 😉 Je ne pouvais pas te faire une impression en ayant cliqué sur les carrés 😦 Mais bon, je pense qu’avec ça, tu auras compris 🙂

traduire

A près cela, ton SoapCalc est en Français et si tu ne sais pas comment l’utiliser, je te conseille cet article des Litsées Citronnées 🙂

Pourquoi j’utilise ce calculateur ?
Tout simplement parcequ’il donne des indications intéressantes sur le savon finit :
sa dureté, ses bulles, son crémeux, son détergent, son iodin, son INS, et le plus important pour moi, son conditionning ou pouvoir hydratant.
Alcide, chuuuuttttt 😀 lol

Certes, on ne peut pas se référer qu’à ces chiffres là et c’est pour ça que je parle « d’indications » 😉
Néanmoins, avec tous les savons tests que j’ai fait, ces chiffres sont de bonnes indications malgré tout 🙂 lol
Alcide !!! on a dit chhuuuttt 😀 lol

SoapCalc ne tient pas compte des ajouts à la trace comme le surgraissage, (ou autres miel, sirop d’agave, poudres etc) ou encore le liquide de dissolution (lait, jus de fruits etc..) de la soude en perles si tu en utilises.
Tu verras qu’il ne prend en compte que le surgraissage par réduction de soude 😉

A toi d’ailleurs, de faire le calcul pour ajouter ton surgraissage à la trace 😉

Exemple :
Tu veux un surgras total à 10% : 5% de réduction de soude et 5% d’ajout d’huile ou beurre à la trace. Tu fais un savon avec 500g d’huiles et beurres.
Le calcul est simple : 5 X 500 / 100 = 25g ou encore plus simple : 5 X 5(00) = 25g
Tu devras donc ajouter 25g de beurre ou d’huile à la trace pour avoir un surgraissage additionnel de 5%, ce qui te donnera un savon surgraissé à 10% au total en y ajoutant tes 5% de réduction de soude 🙂 J’espère que c’est assez clair pour toi 🙂

Voilà pour cette partie purement pratique 🙂
Passons maintenant au vif du sujet 😀

J’ai la peau du corps ultra déshydratée (plus de 3 ans d’allaitement et ça continue 😀 ), sensible et réactive. J’aime donc la douceur et l’hydratation est pour moi indispensable d’autant que je ne suis pas fan de la crème corporelle après la douche 😦 Pas le temps :p .

J’aime que les savons soient durs, qu’ils moussent bien, qu’ils soient crémeux, pas trop détergent et surtout, très hydratants et doux 😀

Pour cela, depuis que je savonne (juillet 2014), j’ai fait des recettes différentes à chaque savon, de façon à arriver au SAINT GRAAL pour ma peau 😀 lol
Et aujourd’hui, je peux dire que je touche quasi au but 😀 youhouuuu !!

Ce qui a été difficile, c’est d’avoir un savon assez dur (cacao, coco, babassu, karité, palme pour les principaux), mais pas trop détergent (coco, babassu principalement), qui mousse suffisamment (ricin, coco, babassu), et surtout, qui soit doux (olive, amande douce, abricot, ricin, colza etc).
En effet, qui dit dureté dit cacao, coco, babassu etc, mais attention au détergent qui grimpe avec la coco et la babassu, mais attention aussi aux bulles qui descendent sans assez de coco et babassu ^^ Attention aussi au iodin qui monte avec certaines huiles apportant de la douceur comme carthame, tournesol, pépins de raisin etc… (CF le potentiel oxydatif des huiles)
Un sacré cercle vicieux donc ^^ 😮

J’ai du jongler avec les valeurs de soapcalc ^^ et tester les savons en écrivant des notes sur MES impressions, celles de ma maman, celles de ma meilleure amie et de mon meilleur ami et mes amies virtuelles ❤  Merci à eux au passage ❤ Mes cahiers « SAFEUR », sont remplis de notes 😀

J’ai constaté qu’un savon avec un détergent au dessus de 15 me fait « crisser » au rinçage.
C’est une sensation que je n’aime pas particulièrement, surtout si le conditionning n’est pas assez élevé pour contrebalancer cet effet trop détergent.

Il est possible que le savon crisse (détergent au dessus de 15 pour moi), mais qu’il conserve son pouvoir hydratant et laisse la peau douce si le conditionning est au dessus de 55 (toujours pour moi hein 😉 ), et s’il est bien surgras.
Je surgraisse toujours mes savons à 10% au total.

Par contre, un savon trop détergent avec un pouvoir hydratant bas (au dessous de 55 donc), me laissera la peau qui accroche, pas douce et parfois même des gratouilles, des petites peaux blanches genre peau de croco…. 😦

*** Je limite donc les huiles de coco et de babassu qui sont les plus détergentes, de façon à avoir un chiffre en dessous de 15.
12-13 étant parfaits, je m’en tiens à cela 😉
Cela donne en moyenne maxi 19-20% de ces 2 huiles, soit seules, soit couplées.

Par définition, un savon lave hein donc même avec un détergent à 0, ce qui est le
cas pour le savon de Castille par exemple, le savon lavera 😉
Le détergent s’apparente à la douceur pour moi... Plus il est bas, plus le savon est doux.
J’aime faire des savons pour bébés avec des détergent à 0 🙂

* Dès lors qu’on limite les huiles de coco et de babassu, premier problème, les bulles ainsi que la dureté en prennent un coup 😀
J’ai donc du faire face à ce soucis 😉

L’huile de ricin fait partie de mes huiles favorites. Elle est dans mon top 3 !
C’est une indispensable ! Je ne savonne pas sans ! NO WAY !
Autant dire que j’en ai toujours 😀 mouhahahah !

Elle est la seule huile à apporter des bulles +++ (90) sans détergent (0) et avec un crémeux (90) et un pouvoir hydratant (98) énormes !

Problème :
Lorsque j’ai débuté, j’ai lu partout et on m’a dit plusieurs fois, qu’il fallait limiter cette HV à 10-15% max sous peine de se retrouver avec un savon mou, difficile à démouler et qui fond vite.

Avec mes premières formulations, j’ai souvent eu ce soucis avec un dosage supérieur à 10%.
Mais là aussi, j’ai trouvé comment pallier à ce soucis et je te le dirais juste après 😉

*** L’huile de ricin, est donc l’huile par excellence à ajouter pour contrebalancer le manque de bulles dû au faible pourcentage de coco et babassu 😉
J’en mets donc très souvent entre 13 et 15% sans aucun soucis, ce qui augmente considérablement les bulles ainsi que le conditionning 😉

Je vais d’ailleurs tester une nouvelle recette très bientôt dont je te parlerai et qui contiendra au moins 20% de ricin 😉 Affaire à suivre 😉

Le beurre de Cacao fait partie aussi de mes indispensables 🙂
Je ne savonne pas sans ! J’en ai donc toujours aussi :p

C’est le beurre qui apporte le plus de dureté (61), ainsi qu’un crémeux (61) très élevé.
Il apporte aussi un peu de pouvoir hydratant (38).
Je ne te parle pas des autres beurres comme murumuru (très intéressant en savonnerie avec lequel j’ai fait un savon top d’ailleurs 🙂 ), cupuaçu, kokum etc, pour la bonne et simple raison qu’ils sont supers chers pour être utilisés à de tels pourcentages 😉

*** J’ajoute donc en moyenne entre 20 et 30% de beurre de cacao pour pallier au manque de dureté dû au pourcentage élevé d’huile de ricin 🙂

Le beurre de Karité, l’huile de Palme et le beurre de mangue apportent tous les 3 de la dureté (K= 45, P= 50, M= 49), du crémeux (K= 49, P= 45, M= 49) et un peu d’hydratation (K= 54, P= 49, M= 48).
Je complète toujours ma recette soit par le beurre de Karité ou de mangue, soit par l’huile de palme.

J’utilise de moins en moins de palme car ses valeurs étant proches de celles du beurre de mangue ou de karité, (les insaponifiables du karité en moins) je pense qu’elle est remplaçable même au niveau des acides gras qui la compose.
Je compte donc terminer mon pot et ne plus en racheter, exception faite de la palme rouge (non raffinée) que j’adore et qu’au passage, vous pouvez trouver chez Absolubio.

*** Tous les 3 m’apportent donc de la dureté qui m’aident également à pallier à la mollesse apportée par l’huile de ricin. J’en ajoute en moyenne entre 15 et 25%, soit seuls, soit en les couplant.

Voilà, nous avons donc résolu le problème du manque de bulles et de la dureté 🙂
Tu l’auras compris, mes savons contiennent beaucoup de beurres et d’huiles solides 😉

Mon autre constatation vient du conditionning.
Comme je te le disais, j’ai la peau fortement déshydratée et je n’apprécie pas plus que ça de me tartiner de crème en sortant de la douche. J’attends donc de mon savon, qu’il soit suffisamment hydratant pour ma peau.

Un savon, dont les autres critères sont dans MES « clous », mais qui a un conditionning en dessous de 55, ne m’hydratera pas assez et pourra même faire que ma peau me gratouille et soit en mode « croco »…
Je sens une réelle différence sur ma peau entre un savon à 50, un à 55 et même un à 58.
L’idéal se situe entre 57-59.
Ceux là te laissent la peau hydratée pour la journée entière et douce mais trop trop douce et j’adore ça 😀

Problème :
Les savons qui ont un conditionning élevé ont tendance à ramollir vite, à fondre plus vite, et aussi à rancir plus vite. Bref tout trop vite 😦

J’ai donc résolu le soucis de la dureté, la mollesse, avec beaucoup de beurre de cacao ainsi que d’autres beurres et huiles solides dans mes recettes 😉 Donc ça, c’est OK 🙂

Pour ce qui est du fait qu’ils fondent vite, je dirais que je ne pense pas que mes savons fondent plus vite que d’autres. Maintenant, si tel était le cas, je préférerai malgré ça, un savon doux, hydratant, qui fond vite, plutôt qu’un autre, moins doux, moins hydratant, mais qui fondrait moins vite. Et puis ça me donne une excuse pour savonner 😀 mouhahahaha !! 😀

Pour ce qui est du rancissement, je dirais qu’il y a beaucoup de chose à prendre en compte et pas seulement la recette qui contiendrait un haut pourcentage en huiles sensibles.
Pour moi, la conservation doit être optimale 😉
A l’abris de la lumière, dans une pièce plutôt fraiche et bien aérée.

Chez moi, mes savons curent dans la salle de bain en haut de la maison.
Pièce très fraiche même en été, juste en dessous d’une VMC, étonnamment pas humide pour une salle de bain.
Les savons sont dans des cagettes en plastiques que je récupère au supermarché du coin, posées elles même sur une étagère en bois (10 euros chez Casto’), elle même recouverte d’un drap foncé 😀
Exceptionnellement pour toi, PHOTO 😉

      .

Savons en cure à gauche, savons curés à droite 😀

J’ai également réalisé 2 savon identiques avec un iodin à 65. L’un avec vitamine E chauffée avec les huiles solides et beurres, l’autre sans.
Pour l’instant, les 2 savons vont bien.
Ils ont 10 mois maintenant, et aucun changement ni pour l’un ni pour l’autre.
Affaire à suivre donc 😉

Mes savons ont souvent un iodin aux alentours de 60 et pour autant, jusque là, aucun d’eux n’a rancit.

Maintenant que je n’ai plus de problèmes liés à un fort conditionning, passons aux huiles qui, pour moi, sont indispensables pour le faire monter 🙂

L’huile colza, une merveille tout simplement ! Je suis amoureuse de cette huile que j’achète bio non raffinée dans la marque distributeur des supermarchés (super U, inter, Cora etc).

Si toi aussi tu es fidèle à sopacalc, tu as du remarqué plusieurs huiles de colza dans la liste. Si tu utilises comme moi, une huile bio non raffinée, il te faut choisir cette huile dans la liste :

colza francais colza anglais

En Français et en Anglais.

Tu verras qu’elle n’a pas les mêmes propriétés que les 2 autres canola que proposent soapcalc 😉 Ce qui d’ailleurs, m’amène à m’interroger sur la différence entre les huiles raffinées ou pas ^^ mais ça c’est un autre sujet 😀

Donc cette huile de colza est juste magique ! Elle apporte une douceur incomparable aux savons ! D’ailleurs, tu te doutes bien qu’à l’allure où je savonne en changeant de recette à chaque fois, je ne me souviens jamais de la recette du savon que je prends. Et pourtant, à chaque fois que j’en ai eu un avec de l’huile de colza, je le savais 😉 Oui, extrême douceur !!

Je me suis bien sûr demandée pourquoi ?!
Pourquoi cette huile apporte une douceur aussi particulière ?
D’après mes recherches, qui ne sont pas terminées, cela viendrait de sa composition en acide gras.
Je partage avec toi quelques une de mes lectures sur le sujet et bien entendu je te dirais ce que je trouve encore 😉 ICILA,  et encore PAR ICI.

Si tu regardes les valeurs données à l’huile de colza par soapcalc, tu constateras son fort conditionning (95) pour un iodin (106). Iodin bien moins important que des huiles types tournesol (iodin 133), ou encore Pépins de raisin (iodin 131), ou encore l’huile de carthame qui se rapproche de l’huile de colza, que j’adore et que j’utilise dans mes savons visage (iodin 145), ou pour finir, l’huile de chanvre qui se rapproche aussi de l’huile de colza (iodin 165).

Elle possède donc un pouvoir hydratant plus important que la majorité des autres huiles tout en ayant un iodin raisonnable du fait de sa composition riche en vitamine E.
Son INS est assez bas. Elle a donc tendance à ralentir un peu la trace ce qui est une bonne chose étant donné mes recettes chargées en beurres et huiles solides 😉

*** Tu as donc compris qu’elle est indispensable pour moi 🙂 De ce fait, j’en ajoute entre 20 et 25% dans mes recettes afin de faire augmenter le pouvoir hydratant de mon savon.

– L’huile d’olive, d’amande douce, d’abricot, sont les huiles que j’ajoute en complément en fonction de ma recette et de ses pourcentages. Elles possèdent toutes un conditionning assez élevés et de ce fait, apportent beaucoup de douceur aux savons. Ce sont celles que j’utilise le plus fréquemment après le colza 🙂

Tu peux aussi ajouter de l’huile d’avocat, de son de riz, de noisette, de tournesol, de pépins de raisin, de carthame, de lin, de soja, de germe de blé, de sésame, de rose musquée, de pépins de courge, de macadamia, de chanvre, de cameline, d’argan….
Par contre, attention au iodin qui risque de grimper selon l’huile utilisée, ainsi qu’au conditionning qui doit rester à 55 minimum 🙂

*** En fonction de ma recette, je complète donc jusqu’à 100% avec les huiles d’abricot, d’olive ou d’amande douce, afin d’augmenter encore le conditionning.

Voilà donc au final à quoi ressemble mes dernières recettes :

savon hibiscus 04 05savon carré d'as

Voilà donc le type de recette que je formule 🙂
Et voilà ce que donne un savon crémeux +++ (43)

  
  

Ou encore ici avec un crémeux à 41 :
  
      

Alors ça te plait ? 😀

Comme tu peux le voir sur ces photos, les savons très crémeux comme ceux là donnent vraiment la texture d’une crème lorsqu’on les tourne encore et encore dans les mains sans ajouter trop d’eau 🙂 Et c’est justement cette crème qui va hydrater la peau +++. Ce type de texture me fait justement penser à une crème de douche qu’on aurait pu faire avec de la cire N°1 🙂

Bien sûr tous mes savons n’ont pas un crémeux aussi important car parfois, j’ai envie d’un savon avec de plus grosses bulles 😀
Pour cela, il suffit juste de « jongler » avec les pourcentages des BV , HV :D

En effet, un savon crémeux aura tendance à donner une mousse fine, onctueuse, avec de petites bulles, compacte... La crème produite se transformera au contact de l’eau, en une texture laiteuse, là aussi, comme une crème de douche à la cire N°1 🙂

Voilà je t’ai tout dit 😀
J’espère donc que ce « petit » article (mdr !) t’aidera à formuler tes recettes ou bien te donnera envie de tester un savon crémeux, hydratant, pas trop détergent etc.. 🙂

Sur ce, je file mais reste branchée, je reviens très vite car « Chasser le Naturel, il revient O Galop »

Je te Bizouille :*


12 Commentaires

Savon Breton

Koukou Toi,

Je viens te présenter un savon qui me tient particulièrement à coeur aujourd’hui.
J’ai participé à un swap savonnesque il y a quelques mois et je devais réaliser à cette occasion un savon sur le thème « Souvenir d’Enfance ». Ce thème m’a vachement inspiré et m’a même rendu quelque peu nostalgique.
Je vais te causer un peu de moi pour que tu comprennes le pourquoi du comment de ce savon 😉
Je suis Lyonnaise d’origine mais Bretonne d’adoption depuis 4 ans maintenant.
Petite, nous partions tous les étés en Bretagne avec ma famille et j’en ai de magnifiques souvenirs.
Tous les matins, nous partions mon frère et moi, à la pêche à la crevette et aux crabes (dont j’avais une trouille bleue 😀 lol) munis de nos épuisettes.

Je me souviens de ces odeurs très caractéristiques : le sel, l’océan, les algues, le poisson (non rassure toi pas de morue dans mon savon 😀 )… Toutes ces belles couleurs…
J’ai donc voulu partager cela avec ma swapée, lui transmettre un peu de moi à travers ce savon.
J’avais beaucoup de pression car c’était mon 1er swap et vlà la swapée super au top que je devais contenter : Hellen Hamila que tu as sans doute déjà croisé sur le groupe « savon fait main » où elle donne un tas de supers bons conseils. Elle m’a d’ailleurs aidé plus d’une fois et pour ça, je la remercie encore
L’idée de faire un savon aux couleurs et odeurs de ma Bretagne d’adoption m’est apparue comme une évidence.
J’ai cherché des ingrédients à ajouter en adéquation avec mes souvenirs et voilà ce que j’ai trouvé :
* Le Sel de Guérande, et alors là, je te renvoie vers un article super complet de L’apothicaire ICI
* les Algues Bretonnes dont le wakamé très typique, infos LA
* le Lithothamne.
J’ai fait pas mal de recherche car j’avais lu sur le groupe que les savons au sel étaient bien particuliers.
En effet, ils ont tendance par exemple à très très vite durcir.
Il faut donc les couper très rapidement après les avoir moulé 😉
J’ai fait le mien le 4 septembre au soir et je l’ai coupé dès le lendemain matin, bien dur 🙂

Attention à ne pas mettre trop de beurre dur 😉
Le sel a tendance à empêcher de mousser.
J’ai donc employé des HV réputées pour aider un peu la production de mousse.
J’ai lu que les savons au sel pouvait être un peu astringent, moins doux.
J’ai donc augmenté le surgraissage pour un surgras total à 15%.
Plusieurs façons d’ajouter le sel :
* à trace épaisse de façon à ce que le sel ne retombe pas tout au fond du moule et dans ce cas, vous obtiendrez un savon gommant ;
* dans votre lessive de soude de façon à ce qu’il fonde un peu pour un effet moins, voir pas du tout gommant si vous attendez qu’il soit totalement dissout.
J’ai opté pour la seconde solution mais je n’ai pas attendu que le sel soit entièrement dissout.
Ce sont des savons qui ont tendance à s’effriter.
Bah là, pas grand chose à faire ou alors je ne suis pas au courant 😀
La cure est généralement plus longue et il me semble que ma swapée a attendu un peu plus que les un mois préconisés.
Pour ma part, j’ai testé le savon avant de l’offrir, mais je l’ai remis en cure pour attendre encore qu’il se bonifie 😀
Après cela, et bien j’ai pondu une ptite recette que voici :
LA RECETTE :
HV Babassu = 10%
HV Coco = 20%
BV Karité = 20%
HV Olive = 20%
HV Avocat = 10%
HV Ricin = 10%
HV Son de Riz = 10%
Surgraissage Total = 15%
Réduction de Soude (Ici Lessive de Soude à 30%) = 5%
A la Trace, 10% d’HV d’Avocat.
AJOUTS :
Sel de Guérande aux Algues Bretonnes = 20%
Lithothamne = 10%
Wakamés (Algues Bretonne)
Chlorophylle en poudre pour colorer.
Je n’ai pas utilisé de Spiruline même si celle ci aurait plus été dans le thème car j’ai lu qu’elle virait au jaune en SAF 😦
Je ne voulais de fragrance non plus pour conserver cette odeur iodée caractéristique 🙂
CE QUE DIT SOAPCALC :
Soap Bar Quality
Range
Your Recipe
Hardness
29 – 54
42
Cleansing
12 – 22
21
Conditioning
44 – 69
54
Bubbly
14 – 46
30
Creamy
16 – 48
30
Iodine
41 – 70
60
INS
136 – 165
147
On oublie pas de prendre toutes les précautions quand on SAF : protections… et on y va 🙂
J’ai commencé par réhydrater mes wakamés dans de l’eau chaude. Ca a une odeur très forte lol 😀
Ensuite, j’ai mis mon sel de Guérande aux algues dans ma lessive de soude et j’ai touillé gentiment.
J’ai versé ma soude dans les huiles et j’ai mixé.

Une fois à la trace, j’ai mis ma poudre de lithothamne, mon HV de Surgraissage et j’ai mixé à nouveau jusqu’à l’obtention d’une texture « mayo » 😀
J’ai pris une petite quantité de pâte que j’ai mélangé à ma poudre de chlorophylle.
J’ai versé ma pâte non colorée dans mon cher et tendre Baby cut (que j’inaugurai 😀 ), puis j’ai disposé une couche de wakamé sur tout le long.
J’ai terminé en ajoutant ma pâte colorée verte.
Pour la déco, j’ai fait des petites vagues à la cuillère et j’ai saupoudré un peu de sel de Guérande aux algues.
A l’utilisation, c’est Hellen qui pourra le mieux vous en parler car pour ma part, je le laisse encore curer 😀
Je l’ai testé mais je ne m’en suis pas servi encore. Pis bon, il est très très sentimental et je n’en ai plus qu’une tranche :p Donc j’avoue que j’ai peine à m’en servir 😀 Faudrait que j’en refasse sinon 😉
Voilà je t’ai tout dit 🙂 Et toi, ça te tente un savon au sel ?

LES PHOTOS :

Allez je file, mais reste branchée, je reviens très vite car « Chasser le Naturel, il revient O Galop »

Je te Bizouille :*


Poster un commentaire

Savon « Rondelles d’Agrumes »

Koukou Toi,
Aujourd’hui je viens te présenter ma rondelle d’agrumes 😀
C’est un savon assez simple, que j’ai réalisé là aussi dans une boite de Pringles le 25 Aout 2014 🙂
Oui Oui, tu vois je ne suis pas tout à fait rendu encore 😀
Frustrée de n’avoir pas superbement bien réussi mon « Milisoap » ICI, je me devais de recommencer 😉
Etant complètement FAN des fragrances et autres Huiles Essentielles (HE) d’agrumes, je voulais obtenir ce genre d’odeur dans mon savon. Néanmoins, sur le groupe « Savon fait main » j’ai lu plusieurs fois que les HE d’orange, citron, bergamote, tangerine, mandarine et j’en passe, ne tenaient pas en SAF. Il existe plusieurs astuces semble t’il pour aider à fixer l’odeur comme par exemple, verser son mélange d’HE sur de l’argile blanche et mettre le tout au frigo 24H. Je n’ai pas testé mais je compte bien essayer 😉 Bien sûr, je te dirais ce qu’il en sera 🙂
LA RECETTE :
BV Cacao = 25%
HV Babassu = 15%
HV Coco = 5%
HV Ricin = 10%
HV Olive = 30%
HV Pépins de raisins = 5%
HV Amande Douce = 10%
Surgraissage Total = 10%
Réduction de Soude (ici lessive de soude à 30%) = 5%
A la trace, 5% avec HV de Bourrache.
AJOUTS :
Mélange d’HE à hauteur de 3% : Citron, Citron vert, Bergamote, Litsée Citronnée.
Micas : Clémentine pop, jaune, vert pistache —> LFDS
Vitamine E
CE QUE DIT SOAPCALC :
Savon Qualité Gamme Votre recette
Dureté 29-54 38
Nettoyage 12-22 14
Conditionnement 44-69 59
Pétillant 14-46 23
Crémeux 16-48 33
Iode 41-70 63
INS 136-165  141
On n’oublie pas de prendre toutes les précautions avant de se lancer, protections etc et on y va !
MARBRAGE :
Le Funnel dans une boite de Pringles qui consiste donc, tout simplement, à mettre un entonnoir sur la boite, puis à verser ses pâtes colorées chacune leur tour, petit peu par petit peu. Ici j’ai donc coulé la pâte Jaune, puis la verte, puis la orange, re la jaune, re la verte, re la orange, re re et re re re re re 😀 lol Des ronds se forment à mesure que tu coules ta pâte.
Pour démouler, il suffit de déchirer la boite de pringles qui va s’éplucher comme une pomme au fur et à mesure 😉
Un mois après, ce savon sent principalement l’HE de Litsée Citronnée et pas du tout le citron ou l’orange 😉 J’aurais donc essayé ma foi 🙂 C’est important de faire ses propres expériences 😉
A l’utilisation, il est très agréable, doux, mousse assez bien, j’aime sa forme ronde et les enfants ont plus de facilité à le prendre en main avec ce type de forme. Il fond malheureusement bien vite aussi.
A ce jour, il est devenu plus dur, toujours aussi doux, mousse un peu plus, et je n’ai pas eu de soucis de rancissement. L’odeur de la Litsée est toujours bien présente et très agréable.
La photo, toujours pas terribles mais t’es habituée maintenant 😀 lolIMG_2173

Allez je file, mais reste branchée, je reviens très vite car « Chasser le Naturel, il revient O Galop »

Je te Bizouille :*